Conscience phénoménale

Si j’étais une plante ma perception et donc ma « connaissance » du monde serait bien différente. Notre réalité propre n’est, à mon sens, jamais que le fruit de nos perceptions et de notre réflexion.

Myriam Hrybynyk

Écrivain - Blogueuse - Photographe - Éditrice et Étudiante en philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.