Se bercer de liberté

« Les hommes se croient libres car ils sont conscient de leurs désirs et ignorant des causes qui les déterminent. » – Spinoza

Le fait qu’une multitude de possibles semble s’offrir, lors d’une prise de décision, génère en nous l’illusion de liberté. Mais en réalité, nous trouvant dans une configuration précise, déterminée, à l’instant précédant la prise de décision, tous les possibles disparaissent au profit d’un seul. On pense avec son esprit – donc avec son corps qui est matériel -, on choisit en fonction de ses goûts, de ses peurs, de ses désirs… Tout cela ayant été forgé au fil des influences innées (biologiques), acquises (expériences, etc.), et du hasard du passé, nous ne choisirons donc toujours que l’option unique résultant de la succession de toutes les « influences » qui auront précédé l’instant de la prise de décision.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0

Myriam Hrybynyk

Écrivain·e - Blogueu·r·se - Photographe et Édit·eur·ice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.