Par delà le moi, la liberté

Tout n’est jamais que vagues à la surface d’un océan. Chaque vague est manifestation de l’océan et l’océan est en chaque vague. L’univers est la trame de toute chose ; tout n’est que manifestation de l’univers. Tout est ; seules les formes changes. La même nature des choses est une ; tout est univers. Et quand même, dans un lointain futur, notre univers disparaîtra, peut-être ce dernier n’était-il à son tour que manifestation d’un tout plus vaste, d’un multivers ? Et si même tel n’en serait pas le cas, la plus petite particule de matière à la dérive ou le plus infime corpuscule d’énergie restant n’en contiendraient pas moins en eux seuls la nature tout entière de notre monde…

Dans ce cas, naitre et mourir sont-ils réalité ?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0

Myriam Hrybynyk

Écrivain·e - Blogueu·r·se - Photographe et Édit·eur·ice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.