Si seulement…

Si nous nourrissons la conviction qu’il faut que tout aille bien et que tout soit parfait pour être heureux, alors nous ne connaitrons jamais le bonheur.

Si nous avons besoin de la reconnaissance d’autrui pour nous sentir exister, alors, très probablement, resterons-nous, à nos yeux, un spectre pour l’éternité.

Si nous attendons d’avoir un éclair de génie et d’être un expert pour enfin créer, alors désœuvrés, resterons-nous à jamais ; car l’expérience et donc le chef d’œuvre se construisent à coup de travail acharné.

Myriam Hrybynyk

Écrivain - Blogueuse - Photographe et Éditrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.