Se sentir aimé

À 14 ans je me voyais à la une des journaux, découvrant le trésor perdu des Templiers. À 17, je me voyais modèle international, arpentant les podiums du monde entier. À 18 ans, j’ai perdu mon père ; la vie sembla soudain avoir une dette envers moi. À 24, je me rêvais artiste mais la page persistait à rester tristement blanche. De 30 à 39 ans, je me suis rebellée et me suis maintes fois brûlée les ailes. À 40, peut-être suis-je enfin en train de comprendre ; de comprendre qu’au fond, la seule chose que j’ai toujours cherché, c’est l’amour. Pas le sexe. Non. L’amour.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0

Myriam Hrybynyk

Écrivain - Blogueuse - Photographe et Éditrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.