Legalize it!

« The illegality of cannabis is outrageous, an impediment to full utilization of a drug which helps produce the serenity and insight, sensitivity and fellowship so desperately needed in this increasingly mad and dangerous world. » – Carl Sagan

Pendant que les pays du monde entier se mettent, les uns après les autres, à décriminaliser ou légaliser le cannabis, la Belgique, elle, reste à la traine…

– Légaliser, c’est mettre des bâtons dans les roues des trafiquants ;

– Légaliser ou dépénaliser, c’est cesser de poursuivre des malades qui ne demandent qu’à avoir accès à un médicament efficace qui ne produit que peu d’effets secondaires, et dont la dose létale, s’il y en a une, est bien au-delà des quelques petits grammes qu’ils consomment quotidiennement ;

– Légaliser ou dépénaliser, c’est cesser de diaboliser et ne plus poursuivre des consommateurs d’un produit qui ne crée aucune dépendance physique et qui au lieu de rendre violent, comme l’alcool par exemple, rend plutôt pacifique ;

Légaliser, c’est reconnaitre à une plante médicinale utilisée depuis des millénaires, ses vertus thérapeutiques. C’est aussi faciliter et promouvoir la recherche scientifique sur ses principes actifs ; ce qui mènera, très probablement, au développement et à la reconnaissance de traitements moins lourds pour les patients, ainsi que pour les caisses de la sécurité sociale ;

– Légaliser, c’est permettre aux consommateurs d’engraisser les caisses de l’État au lieu de celles du marché noir. Chère Belgique, veux-tu vraiment mettre fin à la dette de l’État ? Les accises sur l’alcool et le tabac ne semblent pas trop te déranger, alors pourquoi n’en envisagerais-tu pas, aussi, sur le cannabis ? La plupart des consommateurs préfèreraient te les payer, à toi, plutôt que de financer le marché noir ;

– Légaliser, c’est donner accès aux consommateurs à des produits propres (sans verre pilé, sans sucre, sans laque pour cheveux… et bio) et permettre à chacun de choisir le ratio THC / CBD qui lui convient le mieux afin qu’il puisse tirer le meilleur parti des vertus de la plante, grâce à l’effet synergique des cannabinoïdes (effet d’entourage) ;

Légaliser ou dépénaliser, c’est faire gagner un temps précieux et économiser beaucoup d’argent, à la justice et aux forces de l’ordre, afin qu’elles puissent mieux traiter des problèmes réellement graves ;

– Légaliser, c’est cesser, enfin, de se battre contre des moulins à vent, car tout comme la bière et le chocolat, le cannabis est entré dans les mœurs, il fait désormais partie de la culture. La politique de prohibition et de répression ne fonctionne pas, alors pourquoi ne pas instaurer un cadre légal, comme c’est le cas pour l’alcool ? ;

– Légaliser, c’est permettre l’ouverture de centres d’information de type « Cannabis College » d’Amsterdam, afin d’enseigner aux consommateurs les pratiques de consommation les plus safes (c.-à-d. cuisine et vaporisation.) Fumer, que ce soit du tabac, de l’herbe ou encore de la menthe, nuit gravement à la santé ! ;

– Légaliser, c’est aussi créer de l’emploi ;

– Légaliser ou dépénaliser, c’est…

– Légaliser ou dépénaliser, c’est sauver des vies !

Alors, chère Belgique, de quoi as-tu peur ? Qu’attends-tu pour suivre le courant ? Non la légalisation ou la dépénalisation ne transformera pas tes habitants en junkies psychopathes, et non elle ne les fera pas, non plus, plonger dans le gouffre des drogues dures ; le plus gros risque pour le consommateur étant le contact avec des dealers, car, comme tu le sais, ces derniers ne sont pas tous des enfants de chœur et ne vendent pas toujours que des fleurs !

Alors, s’il te plaît, chère Belgique, Legalize it!

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0

Myriam Hrybynyk

Écrivain - Blogueuse - Photographe et Éditrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.