Sécurité vs. Liberté

« The development of full artificial intelligence could spell the end of the human race….It would take off on its own, and re-design itself at an ever increasing rate. Humans, who are limited by slow biological evolution, couldn’t compete, and would be superseded. » – Stephen Hawking

« Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer. » – Evelyn Beatrice Hall – Les amis de Voltaire (1906)

Je viens de lire, ce matin, que Facebook compte utiliser l’IA dans un but de lutte contre la drogue. Cela peut paraître une bonne chose, au premier abord – tout comme les milliers de caméras de surveillance qui ponctuent, depuis quelques années déjà, nos rues, d’ailleurs. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de penser à toutes les dérives que de bonnes choses ont entrainées au fil des siècles. Lors de la découverte du radium, Pierre et Marrie Curie ont été confronté à la question. Ils appelaient les nations à une utilisation pacifique de leur découverte ; entre autres, le traitement de cancers. Je ne nie pas les bienfaits et l’utilité de la technique, quand elle est utilisée à bon escient, mais l’histoire a montré, à de multiples reprises, que l’homme ne se contente que rarement des usages pacifiques des choses. Que se serait-il passé, si en 1940-1945, les nazis avaient possédé l’intelligence artificielle, des drones, Internet… ?

Je crains fort que le développement de l’intelligence artificielle ne signe définitivement la fin des libertés individuelles. Voulons-nous vivre dans une bulle hyper-contrôlée ? La « sécurité » vaut-elle ce prix, celui du sacrifice de nos libertés et donc de nos vies ? J’espère que nous ne nous réveillerons pas trop tard.

Facebook 1 Twitter 0 Google+ 0

Myriam Hrybynyk

Écrivain - Blogueuse - Photographe et Éditrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.